vendredi 28 octobre 2016

Réduire ses impôts avec la défiscalisation immobilière

Dans sa plus simple définition, la défiscalisation regroupe toutes les dispositions légales qui sont proposées aux contribuables pour réduire les impôts à payer. Dans le domaine de l’immobilier, il existe différents dispositifs qui tendent à inciter les particuliers à y investir. Parmi eux, on a la défiscalisation immobilière.

L’intérêt de la défiscalisation immobilière

La défiscalisation immobilière peut être considérée comme un pacte gagnant-gagnant entre le particulier et l’Etat. Le gouvernement apporte sa part dans le développement avec la création de logements neufs. Le contribuable de son côté va renflouer son patrimoine tout en payant moins d’impôt. Si beaucoup s’orientent vers les crédits travaux pas cher pour financer leur projet, l’Etat offre en contrepartie de cet investissement une facilité fiscale. Dans l’acquisition d’un bien immobilier, le particulier a le choix entre le crédit et le comptant. Le premier est le plus souvent conseillé puisqu’il ouvre droit à certains dispositifs de défiscalisation immobilière.

Les obligations du souscripteur

Quel que soit le dispositif de défiscalisation immobilière choisit, le particulier s’engage à respecter certaines obligations. Pour toutes les formes de facilité fiscale, deux obligations sont communes :
-              Une durée minimale de location de bien : au début avec la loi Duflot, elle était au minimum de 9 ans. Mais la loi Pinel l’a plus assoupli en offrant des choix aux particuliers avec la possibilité de louer pour 6.9 ou 12 ans.
-              Fixer un plafond de loyer au locataire : le montant dépend du dispositif sous lequel est soumise la location.
En plus de ces deux obligations, le particulier ne peut pas louer à un membre de sa famille, ascendant ou descendant, et le logement doit respecter certaines règles environnementales.
Afin d’éviter tout abus, le gouvernement a établi différentes zones d’application des dispositifs. Ainsi, on évite la location ou la construction massive dans les zones bon marché ou encore très urbanisées. C’est ainsi que chaque contribuable dispose d’obligations à honorer selon la zone où il veut investir.

Les lois de défiscalisation immobilière

Initialement instaurée en 1986 par la loi Méhaignerie, l’option de défiscalisation immobilière a connu des évolutions au fil du temps. Se sont succédé après cette première loi, le dispositif Besson, Périssol, De Robien, Bordo, Scellier, Duflot. De nos jours,  la loi en vigueur est celle de Pinel. Elle s’accompagne de dispositifs complémentaires en ce qui concerne certains investissements immobiliers spécifiques. On peut citer par exemple : la loi Girardin et la loi Pinel Outre-mer pour les transactions outre-mer ; les bâtiments anciens sont quant à eux sous le dispositif Malraux.

Le petit crédit se met au quotidien

Le recours au prêt est devenu une solide habitude de consommation. Le petit crédit de 500 à 2500 euros est le plus demandé auprès des banques. Pourquoi ? C’est facile à obtenir tout simplement. Mais ce type de crédit peut aussi aider à financer des projets dans la construction en cas de besoin urgent. Si on effectue des travaux de rénovation par exemple, on peut s’en servir pour combler le financement.

L’emprunteur normal est bel et bien en bonne position

L’emprunteur dit normal dispose de revenus mensuels réguliers. Il dispose d’un travail stable. Il a une fiche de paie. Une adresse claire et justifiée. Il paie ses impôts et ses charges mensuelles correspondent à moins de 30% de ses rentrées d’argent.

Différentes options sont offertes par les banques

Le crédit à la consommation est destiné à financer toutes les dépenses courantes dont les achats, les travaux de réfection, le financement de voyage, l’organisation d’une fête familiale.
L’emprunteur demande un prêt personnel affecté ou non affecté c'est-à-dire sans justificatif. Pour les petits prêts liés aux dépenses de tous les jours. Le petit crédit se négocie en ligne sur les sites spécialisés.

Il faut comparer les offres en ligne

Il arrive fréquemment que la banque propose le crédit renouvelable, une sorte de réserve en liquidité. Ce fonds se reconstitue au fur et à mesure à chaque paiement de mensualités.
Le simulateur en ligne permet à l’emprunteur de connaitre le montant, les mensualités, la durée n’excédant pas 18 mois. Il compare les offres pour disposer des taux les bas avant de soumettre sa demande à l’établissement de son choix.

Le microcrédit constitue une bonne solution

Il faut approcher des associations comme Croix Rouge, Secours Catholique, Restos du cœur. Elles se portent comme relais auprès d es banques qui leur font confiance. L’emprunteur doit consulter la liste de ces associations auprès de France micro crédit et de la Caisse des Dépôts et Consignations.
Avec un bon dossier et encadré par conseiller, l’emprunteur peut demande l’aide des Caisses d’Allocations Familiales ou CAF qui mettent à sa disposition des types de prêt comme les Aides Financières Individuelles AFI, utiles pour bénéficier d’un petit prêt rapide.

L’emprunteur hors circuit bancaire garde ses chances

Il existe des types de prêts pour l’emprunteur qui est exclus du circuit   bancaire  à cause d’un précédent prêt non remboursé ou de fréquents découverts ou tout simplement du chômage.
Il s’agit avant tout de crédits sociaux ou microcrédits personnels destinés aux mêmes besoins que pour le crédit à la consommation. Ce type de prêt est proposé à faible intérêt mais aussi à rembourser.

vendredi 21 octobre 2016

Cuisine, travaux, notaire et prêt : Prévoir le budget de son premier appartement

Ce n’est un secret pour personne, c’est le moment d’acheter. Les taux proposés par les banques sont historiquement bas, certains propriétaires attendent depuis le début de la crise de vendre leur bien et le marché de la construction connait un nouveau souffle. Mais un achat ne doit certainement pas être pris à la légère. Le crédit vous engage sur de nombreuses années, et votre projet doit être vu sur le long terme, au risque de perdre beaucoup de temps et d’argent. La première chose à préparer avant de se lancer dans les recherches d’appartements ou de maisons est de prévoir son budget :

Héritage ou pas héritage ?

Certaines personnes ont la chance d’obtenir un apport conséquent suite à un héritage ou à la vente d’une maison familiale. Cet apport précieux permettra une négociation plus avantageuse avec les banques, et permettra de réduire la durée du prêt. Dans les cas d’héritage important, la consultation d’un gestionnaire de patrimoine est indispensable pour éviter des déconvenues.

Prêt à taux zéro

Certaines personnes ont le droit au prêt à taux zéro. Nous vous invitons à vous rendre directement sur la page dédiée à ce dispositif. Cela peut être très intéressant pour obtenir à moindre frais une somme d’argent comme apport ou pour acheter des biens normalement hors de budget. Attention, si vous contractez un prêt à taux zéro, la revente du bien sera soumise à condition si elle est faite dans les 6 ans après l’achat.

Montant de l’emprunt à la banque

Il n’est pas très compliqué d’obtenir une estimation du montant de l’emprunt que vous pouvez espérer auprès d’une banque. De nombreux simulateurs existent, comme sur Meilleur Taux.com par exemple, pour connaitre le montant que vous pouvez contracter selon vos revenus et votre apport. La règle est que vous ne pouvez pas dépasser 33% d’endettement. Ainsi, si votre revenu est de 2 000, le montant du prêt à rembourser ne pourra pas dépasser 660€/mois (tout compris). Il vous faudra ensuite jouer sur la durée de votre prêt, sachant qu’en général, plus vous empruntez longtemps, plus vous paierez votre prêt.
Cuisine

Et ne pas oublier :

Il y a des frais importants lorsque vous achetez un appartement, en plus du coût de celui-ci et du prêt !
Lorsque vous achetez dans l’ancien, n’oubliez pas de faire une estimation la plus précise possible des travaux à réaliser dans votre bien. Egalement, les frais de notaires sont à prévoir, et ils sont de 11% dans l’ancien.
Si vous avez fait le choix d’un logement neuf, les frais de notaires sont réduits à 5%. Mais attention à bien prévoir l’achat d’une cuisine si le logement n’en contient pas une. Encore une fois, il est important de bien se faire conseiller par un cuisiniste car les choix sont nombreux. Une cuisine sobre et efficace, une cuisine élégante et professionnelle, le tout s’adaptant à votre pièce, à vous de faire votre choix. N’hésitez pas à faire le tour des cuisinistes et comparez le budget mais aussi la qualité et le design de votre cuisine, car elle aura une influence sur votre vie dans l’appartement mais également lors de la revente ! Des spécialistes de la cuisine moderne comme Snaidero proposent un vaste catalogue de cuisines pour tous les goûts.