mardi 20 septembre 2016

Des taux immobiliers à un niveau très bas durant cet été 2016

Alors que de nombreux observateurs attendaient une stabilisation ou une remontée des taux de crédits immobiliers, ces derniers ne cessent de chuter. D’après l’Observatoire Crédit Logement CSA, les acquéreurs pouvaient obtenir un taux de 1,57 % sur 20 ans au mois d’août. Un taux deux fois moins important par rapport à l’année 2013. Si vous envisagez de procéder à un investissement immobilier ou à une renégociation, c’est certainement le bon moment.

Une opportunité pour investir

Depuis le 1er janvier 2016, le coût du crédit immobilier a baissé de 34 à 44 %. Un recul qui concerne surtout les taux moyens et les taux mini. De plus, il faut considérer le fait que ce marché est très concurrentiel et que les banques redoublent d’effort dans le but d’attirer de nouveaux clients. De ce fait, les conditions de financement sont bien plus intéressantes.

Si vous avez l’ambition de réaliser un projet immobilier, comme l’achat de nouveaux biens en vente, vous devriez saisir ce moment opportun et profiter des taux bas. Vous pourrez limiter le coût total du crédit immobilier, mais également envisager des biens d’une valeur plus élevée grâce à un gain de pouvoir d’achat.
Toutefois, dans le but d’emprunter au meilleur taux, vous devrez présenter le meilleur dossier possible (épargne, apport, capacité de payement...), et faites jouer la concurrence entre les banques et les organismes de crédit. De cette manière, vous pourrez négocier les taux et les conditions de prêts. Aussi, n’hésitez pas à faire des simulations de prêt immobilier, ou faites appel à un courtier.

Le bon moment pour renégocier votre taux d’intérêt, mais sous condition

La réduction des taux d’emprunt est également une bonne occasion pour faire une renégociation de crédits, ou faire racheter votre emprunt. Par contre, il est nécessaire que les emprunteurs ne se pressent pas et respectent certaines conditions avant de se lancer.

Par exemple, vous devez vérifier que les taux pratiqués aujourd’hui sont inférieurs d’au moins 0,7 point par rapport à l’ancien crédit contracté. Si vous êtes en début de prêt, vous aurez la chance de faire d’importantes économies sur la totalité du prêt grâce à la renégociation.

De plus, compte tenu des frais engagés (indemnités de remboursement anticipé ou IRA, frais de dossier et frais liés à la garantie) une simulation est indispensable pour avoir un aperçu de la rentabilité de la renégociation. En outre, il faut également prendre en considération les taux sur l’assurance emprunteur. Car ils peuvent varier grandement de l’ordre de 0,10 à 0,40 %. Les emprunteurs doivent aussi faire attention vis-à-vis de l’évolution de leur situation personnelle depuis l’obtention de leur ancien prêt, leur niveau d’endettement ou une éventuelle revente du bien.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire