mercredi 21 janvier 2015

Un condo est-il plus pratique qu’une maison?

Lorsque vient le temps d’envisager l’achat d’une première propriété, une foule de questions se posent. Il faut définir ses besoins et ses priorités. Selon ce qu’on recherche, la vie en condo peut sembler très pratique ou encore très contraignante. Mais une maison a aussi ses points forts et ses mauvais côtés.

La proximité des services

Les condominiums ont l’avantage d’être souvent érigés dans des quartiers commerciaux ou près de ceux-ci. Les transports collectifs se trouvent également à proximité la plupart du temps, ce qui permet de se déplacer facilement et rapidement.
Dans ce contexte, l’achat d’une voiture devient superflu, ce qui permet de réaliser des économies par rapport à une maison neuve à vendre en banlieue qui obligerait un ménage à se doter d’une voiture, ou même de deux, pour se déplacer quotidiennement.
Il existe même des immeubles où des commodités et des services sont accessibles aux résidents, comme une piscine, une salle de sport ou un dépanneur.

Le coût moins élevé

En moyenne, un condo coûte moins cher qu’une maison, surtout dans le cas d’un projet où les promoteurs offrent souvent de généreux rabais en prévente. Il est donc plus facile d’accéder à la propriété en achetant un condo à Montréal dans le secteur Villeray, par exemple, qu’en choisissant un jumelé sur la Rive-Sud.
L’hypothèque est donc moins importante et les frais d’entretien mensuels sont parfois peu élevés. D’ailleurs, si l’immeuble est bien géré, il n’y aura jamais de frais supplémentaires pour des travaux d’urgence, contrairement à une maison où un propriétaire doit payer pour tout. Les taxes municipales et scolaires sont également moins importantes pour un condo.

Mais moins spacieux

Les unités de condos sont souvent petites, équivalant à des appartements d’une à trois chambres à coucher. Les pièces elles-mêmes peuvent être petites dans certains immeubles. Par conséquent, les espaces de rangement sont réduits et il n’est pas toujours possible d’avoir accès à un espace d’entreposage supplémentaire et sécuritaire.
Même si certains condos sont entourés d’une mince bande de verdure, il n’est pas toujours possible d’avoir accès à un terrain lorsqu’on vit en copropriété. Et même si la plupart des condos offrent des balcons, ceux-ci sont parfois minuscules, ce qui n’invite pas à la détente.

Et moins intime

Vivre en copropriété impose de vivre très près des voisins, l’espace intime de chacun ne se limitant qu’à sa partie privative. En effet, il faut partager les espaces communs et la cohabitation n’est pas toujours facile. Dans certains immeubles, la liste des règlements ne cesse de s’allonger et la cohabitation devient de plus en plus contraignante.
Les odeurs de cuisson ou de tabac peuvent passer d’un appartement à l’autre, ce qui peut être incommodant. Par contre, les unités sont souvent très bien insonorisées. De plus, même si on est chez soi, il faut toujours obtenir la permission des autres copropriétaires avant de modifier son logement.
En somme, il est vrai qu’un condo peut-être pratique pour certaines personnes, mais il s’agit d’un mode de vie qui ne peut pas plaire à tout le monde. L’aspect pratique se définit alors selon des besoins et des goûts individuels.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire