lundi 29 septembre 2014

La geobiologie au service de la construction

La Terre est vivante, elle respire,  elle vibre : sa fréquence a été déterminée par le physicien   Winfried Otto Schumann directeur de l’institut électrophysique de Munich dans les années 1950, tout est sante globale dans un environnement  soumis aux vibrations.


Excité par les rayons cosmiques et d'autres manifestations de grande puissance, la «cavité» électromagnétique formée entre la croute terrestre et la ionosphère (partie l’atmosphère entre 80 et 500 km d’altitude) résonne. La fréquence de la plus forte de ces résonnances est de 7,83 oscillations par secondes.
De manière fortuite, Nikola Tesla a remarqué et mesuré ces résonnances en 1890, dans le cadre de ses recherches sur la transmission d'énergie sans fil. Ces résonnances ont par la suite été baptisées « de Schumann ». Nikola Tesla est l’inventeur du moteur  à courant alternatif, de l’oscillateur mécanique et de vibrations harmoniques : la résonance. Il est également à l’origine de l’énergie libre : l’Ether.

Actuellement, depuis quelques années la Terre a modifié sa fréquence et serait à 11 hertz. De ce fait toutes les constructions si elles sont construites sur des terrains ou le champs vibratoire est deffectueux l’équilibre de ses futurs habitants en sera perturbé. 

Il est donc évident que cela a une incidence sur notre équilibre, sur l’ensemble de la Vie sur Terre.

La Terre a également des quadrillages électromagnétiques appelés réseaux Curry ou réseaux Hartmann qui peuvent être débilitant pour certains êtres vivants dont l’être humain, le chien, le cheval….le chat, au contraire les recherche.

Les failles et les cours d’eaux sont également très perturbant surtout s’ils s’associent à des réseaux magnétiques ; leurs effets respectifs se potentialisent.

D’autres pollutions dues aux ondes électromagnétiques (wifi, Bluetooth, écrans, téléphone sans fil et portable),  et l’électricité par des réseaux à haute fréquences, des prises insuffisamment isolées, des bâtiments en structure métallique sont apparaissent avec le progrès.

Avec le Polar de chez Rayonex il est possible de repérer toutes pollutions qu’elles soient d’origine tellurique ou électromagnétique et de pouvoir vérifier l’efficacité des protections.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire