lundi 29 septembre 2014

La geobiologie au service de la construction

La Terre est vivante, elle respire,  elle vibre : sa fréquence a été déterminée par le physicien   Winfried Otto Schumann directeur de l’institut électrophysique de Munich dans les années 1950, tout est sante globale dans un environnement  soumis aux vibrations.

Excité par les rayons cosmiques et d'autres manifestations de grande puissance, la «cavité» électromagnétique formée entre la croute terrestre et la ionosphère (partie l’atmosphère entre 80 et 500 km d’altitude) résonne. La fréquence de la plus forte de ces résonnances est de 7,83 oscillations par secondes.
De manière fortuite, Nikola Tesla a remarqué et mesuré ces résonnances en 1890, dans le cadre de ses recherches sur la transmission d'énergie sans fil. Ces résonnances ont par la suite été baptisées « de Schumann ». Nikola Tesla est l’inventeur du moteur  à courant alternatif, de l’oscillateur mécanique et de vibrations harmoniques : la résonance. Il est également à l’origine de l’énergie libre : l’Ether.

Actuellement, depuis quelques années la Terre a modifié sa fréquence et serait à 11 hertz. De ce fait toutes les constructions si elles sont construites sur des terrains ou le champs vibratoire est deffectueux l’équilibre de ses futurs habitants en sera perturbé. 

Il est donc évident que cela a une incidence sur notre équilibre, sur l’ensemble de la Vie sur Terre.

La Terre a également des quadrillages électromagnétiques appelés réseaux Curry ou réseaux Hartmann qui peuvent être débilitant pour certains êtres vivants dont l’être humain, le chien, le cheval….le chat, au contraire les recherche.

Les failles et les cours d’eaux sont également très perturbant surtout s’ils s’associent à des réseaux magnétiques ; leurs effets respectifs se potentialisent.

D’autres pollutions dues aux ondes électromagnétiques (wifi, Bluetooth, écrans, téléphone sans fil et portable),  et l’électricité par des réseaux à haute fréquences, des prises insuffisamment isolées, des bâtiments en structure métallique sont apparaissent avec le progrès.

Avec le Polar de chez Rayonex il est possible de repérer toutes pollutions qu’elles soient d’origine tellurique ou électromagnétique et de pouvoir vérifier l’efficacité des protections.

mardi 15 juillet 2014

Comment faire pour avoir un style campagne chez soi?


Pour réaliser une décoration style campagne il vous faut récupérer du mobiliers et quelques objets que vous prendrez soin de rénovés. Après les avoir relookés avec une nouvelle peinture ton neutre comme du beige blanc taupe vous penserez à ajouter des touches de couleurs telles que parme rose vert pale soit par des coussins soit par des bibelots. Ensuite n’oubliez pas d’habiller les murs qui seront toujours couleur tendres par des tableaux aux motifs fleuris.


Une petite touche de finesse avec un joli tapis pour le salon ou une nappe si c’est une cuisine.
On ne pense pas assez également à ajouter une note particulière au mobilier que l’on a rénové : par exemple changer les boutons des portes de vos tiroirs ou bien ajouter un pendentif en forme de Cœur à la poignée de la porte de votre meuble.

Chaque élément doit apporter sa personnalité campagne soit par le motif soit par la couleur soit par l’objet que vous y ajoutez.

Un ensemble harmonieux fera que votre maison aura un style campagne. Et vous aurez tout à y gagner car le style campagne vous procurera un espace convivial et de détente où l’on se sent bien et qui rappelle nos maisons de famille.

mercredi 9 juillet 2014

Avantages des constructions en bois


Construire une maison en bois est en même temps adopter la démarche de l’eco-construction et aussi de la démarche écologique qui est devenue désormais un sport national. Les maisons en bois neuves représentent 5 % de la construction individuelle et 20 % dans la construction publique, plus précisément pour les bâtiments culturels.
Sans parler du coût maison ossature bois, les constructeurs suggèrent la construction en bois pour diverses raisons :

Pérennité et durabilité

Certaines personnes pensent que ce sont seulement les maisons en dur qui ont une longévité et durabilité par rapport aux bois alors que cette théorie est totalement fausse. Malgré ce mauvais jugement, une maison construite en bois durera encore longtemps pour des années de générations. Le bois est un élément naturel et biodégradable sachant qu’il a préalablement été traité pour résister à l’abri de l’humidité et des attaques biologiques. Un matériau durable comme le prouvent les structures en bois parfaitement intactes retrouvées dans des tombeaux égyptiens vieux de plus de 3 500 ans.

Écologique et économique

Le bois absorbe et stocke le gaz carbonique (CO2), tout en libérant de l’oxygène dans l’atmosphère pour donner de l’air ambiant. La construction en bois contribue aussi à la gestion des forêts et de lutter contre les émissions des gaz à effet de serre. En tant qu’isolant, il permet entre autres de réduire la consommation annuelle d’énergie et d’apporter un confort thermique inégalé. En le comparant avec la brique, il isole thermiquement six fois plus, douze fois plus que le béton, et 450 fois plus que l’acier. Construire une maison en bois permet d’avoir un gain de temps sur l’exécution des travaux (montage et finition) et indépendants des intempéries. Le coût de la fondation se voit réduit en raison du faible poids propre d’un bâtiment notamment sur les terrains de mauvaise qualité ou en pente.

Esthéticité architecturale

Le bois permet d’avoir une large créativité répondant en même temps aux différentes exigences des clients en matière d’esthéticité architecturale. Ce qui peut aussi représenter une forte valeur ajoutée à la maison même.

Sécurité d’incendie

Même combustible, le bois est un élément résistant à l’incendie par rapport à d’autres matériaux. Au contact du feu le bois garde ses caractéristiques mécaniques en réalisant une combustion très lente. Généralement, il brûle environ 4,2 cm par hure tout en dégageant peu de gaz toxique. Ce laps de temps permet d’évacuer les occupants même si l’incendie dure longtemps.

jeudi 12 juin 2014

Comment prévenir les infiltrations d'eau

Lorsque le printemps arrive, les beaux jours et les températures douces font fondre la neige et la glace. Le risque, avec le climat que l’on connaît au Québec, c’est que toute cette eau s’infiltre dans votre habitation et fasse de très gros dégâts. Il suffit de suivre quelques règles simples pour éviter les infiltrations d’eau dans votre logement. En voici quelques-unes.

Une toiture bien entretenue


Si vous observez un amoncellement de glace sur votre toiture au printemps, contactez sans plus attendre un expert pour corriger cette imperfection. Il y a très certainement un défaut d’aération dans la toiture, et une fois la glace fondue, il est fort probable que vous ayez des infiltrations d’eau dans votre logement. Mais n’ayez crainte, une ventilation adéquate corrigera le problème et vous évitera de faire face, plus tard, à de gros travaux. Il est néanmoins nécessaire d’agir rapidement dans cette situation.

Si votre résidence est munie d'un toit plat, assurez-vous que le drain n'est pas obstrué. Dans le cas contraire, débouchez-le rapidement. Si vous omettez de le faire, les problèmes risquent d'être sérieux, et onéreux, lors de la fonte des neiges. Encore une fois, mieux vaut prévenir que guérir…

Enfin, si votre toiture n’est pas équipée de gouttières, privilégiez le gazon aux plates-bandes. En effet, ces dernières retiennent davantage d'eau et vous aideront à prévenir les infiltrations dans votre logement. Vous aurez à faire ce choix lors de l’acquisition d’un
terrain résidentiel à vendre. Pensez-y !

Des ouvertures aux normes


En règle générale, les fenêtres du sous-sol reposent directement sur le ciment. Lors de l’installation, vos fenêtres ont pu perdre de leur étanchéité et les jointures ont très certainement bougé avec le temps. N'hésitez pas à les sceller à nouveau, avec du calfeutrant souple, dans un premier temps.
Si vos fenêtres sont munies de margelles, il est important de bien enlever la neige qui s’y accumule pour faciliter l'écoulement de l'eau. Si votre fenêtre a été vissée sur la structure en bois (c’est souvent le cas pour les logements munis de parements de briques), l’eau s’infiltrera plus facilement dans votre résidence. Dans ce cas de figure, vous n’avez qu’une seule solution : changer les fenêtres ! Enfin, bien déneiger vos balcons est également un très bon réflexe à adopter dans la prévention des infiltrations d’eau. La neige peut en effet nuire à l’écoulement de l’eau et favoriser les infiltrations dans le cadre ou la glissière de vos portes et de vos portes-fenêtres. À vos pelles !
S'il y a une règle d'or à observer, c'est bien de ne jamais négliger une infiltration d'eau, quelle qu'elle soit. Mieux vaut investir 3000 $, 5000 $ voire 10 000 $ pour effectuer des réparations immédiates que d'attendre plus longtemps et d’avoir à faire des réparations majeures plus onéreuses.

Donc n’oubliez pas de respecter ces quelques règles et surtout d’agir très rapidement avant que les fondations de votre belle maison dans les Laurentides ne soient complètement inondées ! Cela vaut vraiment le coup !

mardi 22 avril 2014

Coup d’œil sur les pompes à chaleur

Le chauffage est un équipement qui est utilisé pour chauffer la maison durant l’hiver même dans les maisons RT2012. La plupart des foyers ont un système de chauffage qui consomme beaucoup d’énergie ce qui est à l’origine des factures de gaz, de fioul ou d'électricité excessivement salées. Le chauffage est l’un des postes les plus gourmands en matière d’énergie c’est la raison pour laquelle beaucoup de ménages cherchent à modifier leur système de chauffage pour le rendre plus performant et moins coûteux. Pour faire des économies, il serait plus judicieux de remplacer la chaudière par une pompe à chaleur. Cette dernière est une solution économique est vogue. Pour mieux faire connaissance avec solution, on va essayer de voir les tenants et ces aboutissants.

Le principe de la pompe à chaleur


Son principe est très simple mais doit se situer dehors. C'est pourquoi il est important de demander conseil à un architecte pour vous aider dans cette tache. Ce n’est pas pour rien que la pompe à chaleur est devenue la solution économique recommandée et qui ne cesse de se développer. Une pompe à chaleur récupère les calories présentent naturellement dans l’environnement plus précisément dans l’air, le sol ou l’eau souterraine. Ces calories sont ensuite portées à une température plus élevée avant d’être transmises au circuit de chauffage. C’est une solution qui permet de restituer la chaleur naturelle à l’intérieur du logement.

Les atouts de la pompe à chaleur



L’avantage majeur de la pompe à chaleur c’est sa capacité à faire des économies d’énergie importantes. Cela s’explique par le fait que la pompe à chaleur se sert de la chaleur de l’environnement qui est une énergie renouvelable gratuite. Avec un tel équipement, vous pouvez économiser jusqu’à 60% sur votre facture énergétique ce qui représente un atout non négligeable. Les pompes à les plus installées sont celles à chaleur air-air et celles air-eau. Si vous décidez de conserver votre système de chauffage, vous trouverez facilement celle qui est compatible avec votre chauffage existant.

vendredi 11 avril 2014

Partir en vacances tout en laissant la maison en sécurité

Il est souvent difficile de partir serein en vacances ou de s'absenter pour un assez long moment en laissant la maison vide. Il existe pourtant quelques astuces pour pouvoir partir sans stresser.


Augmenter le niveau de sécurité des accès


Afin de bien protéger une maison, il est d'abord indispensable de penser à en renforcer la sécurité. Cela commence par la qualité et la quantité des verrous qui sont installés sur les portes et les fenêtres. Il est nécessaire de choisir les verrous de qualité supérieure qui ont une plus grande résistance aux tentatives de casse. Il peut également être intéressant d'investir dans une porte blindée pour sécuriser l'entrée de l'habitation. En effet, il faut beaucoup de temps pour arriver à bout d'une porte blindée et en forcer la serrure. Les études ont démontré que les cambrioleurs n'appréciant pas de passer trop de temps à forcer une entrée de peur d'être surpris, ils partiront aussi vite, car découragés au bout de quelques minutes.

Installer un système d'alarme efficace


De nombreuses personnes estiment qu'un système d'alarme maison est un matériel trop onéreux pour sécuriser une maison de particuliers. Et pourtant, le boom de la technologie a fait que les systèmes d'alarmes maison ont été banalisés. De même, leur prix est désormais accessible au grand public. L'idéal serait de choisir une alarme maison qui centralise plusieurs détecteurs comme le delta dore alarme. Les détecteurs d'ouverture permettront de reconnaître immédiatement une ouverture forcée et les détecteurs de mouvement permettront de sécuriser un espace contre les rôdeurs et les intrus. Tous reliés à la centrale d'alarme, ces capteurs enverront un signal radio dès qu'une intrusion est détectée. L'alarme se déclenche alors instantanément, alertant les propriétaires, le voisinage, etc. Il existe même des kits d'alarme avec transmetteur téléphonique qui sont capables d'envoyer automatiquement un SMS ou un appel d'urgence pré-programmé au propriétaire dès lors que l'alarme est donnée.

Feindre une présence dans la maison en cas d'absence



Généralement, les cambrioleurs visent les maisons dont les propriétaires semblent absents depuis un certain temps. C'est pourquoi il est important de feindre une présence lors du départ en vacances ou pour toute autre période d'absence prolongée. Il existe pour cela quelques astuces intéressantes à suivre comme demander aux voisins de collaborer et de récupérer le courrier, de nourrir le chat ou encore d'ouvrir les volets tous les matins.

jeudi 20 février 2014

Sécurité extérieure : détecteur ou barrière infrarouges ?

La sécurité extérieure est souvent négligée par les propriétaires. Et pourtant, les statistiques prouvent qu’elle devrait être au centre de leurs préoccupations. Pourquoi ?  Comment ?

Pourquoi un dispositif d'alarme à l'extérieur ?

Une alarme est un dispositif dissuasif ayant pour principale fonction de réduire les risques d'intrusion. Cependant, nombreux l'ignorent encore, mais la protection des abords de l'habitation est tout aussi importante que celle de la maison proprement dite, notamment le jardin. En effet, ce dernier constitue un point névralgique avec les zones d’ombres formées par les arbres ou les arbustes qui l’entourent et devrait faire l’objet d’une attention particulière de la part des propriétaires. Il est donc recommandé d’établir un périmètre de sécurité autour de l'habitation grâce à la videosurveillance. À cet effet, deux types de dispositifs de sécurité sont recommandés : les détecteurs extérieurs et la barrière infrarouge.


Les détecteurs extérieurs

Le concept de détection extérieure repose sur le repérage d'intrusion dans l’enceinte de la propriété. Les détecteurs extérieurs relisés à une alarme maison sans fil protègent ainsi l'extérieur du bâtiment de manière efficace et performante. En principe, on distingue deux types de détecteur extérieur, à savoir le détecteur périmétrique et le détecteur volumétrique. Les deux dispositifs fonctionnent à partir de rayonnements infrarouges, dont la modification du rayonnement au passage d'un intrus déclenche l'alarme. À placer directement sur une façade, le détecteur périmétrique émet un faisceau étroit d'une longue portée, protégeant ainsi l'ensemble des issus d'une même façade. Le détecteur volumétrique quant à lui se fixe soit sur un poteau, soit sur une façade, dédié à la protection d'un volume spécifique, comme le jardin, le patio ou le garage.


La barrière infrarouge


Reposant sur le même concept de rayonnement infrarouge, la barrière infrarouge constitue aussi une protection supplémentaire aux alarmes dans la détection de tentatives d'intrusion. Ce système de détection préventive fonctionne au même titre qu'un détecteur extérieur, offrant une protection intégrale ou partielle des abords de l'habitation. En effet, la barrière infrarouge se présente tel un périphérique envoyant des rayons infrarouges invisibles à l'oeil nu, qui peuvent être passifs ou actifs. Dans les deux cas, le système réside sur la modification du taux de retour de rayonnages dans le champ protégé. Dès que le taux de retour ou de réception du rayon infrarouge est modifié, l'alarme se déclenche immédiatement.

mercredi 15 janvier 2014

Un intérieur en noir et blanc

Si vous aimez bien jouer les contrastes purs, alors, n’hésitez pas à opter pour deux couleurs parfaitement opposées, en n’allant pas chercher loin, vous pouvez choisir le noir et blanc. Parfaitement tendance et facile à combiner, n’hésitez pas à jouer ces couleurs dans toute la maison. N’hésitez non plus à vous faire conseiller par un architecte d'intérieur paris, surtout en ce qui concerne le choix des mobiliers et la répartition des couleurs dans toutes les pièces. Ainsi, vous pourrez mieux évoquer amplement votre personnalité grâce à l’apparence de ces couleurs, qui évoquent à leur tour l’élégance et la pureté.

Comment gérer le contraste ?

Sans trop plonger dans un style entièrement baroque, on optera pour l’ajout de quelques couleurs additifs, sans trop influencer les couleurs principales. Donc, on pourra aussi s’appuyer sur quelques nuances, comme le gris, ou encore d’autres couleurs de la même classe. Aussi, pour pimenter encore plus l’apparence de ces couleurs, en rendant l’impression bien plus importante, on pourra se focaliser sur des couleurs d’appuies, comme le gris argenté, le turquoise, ou encore du rose, selon vos préférences. Les motifs muraux ne sont pas trop conseillés pour ces jeux de couleurs, entre autre, vous pouvez toujours en poser, mais seulement à petite dose, pour ne pas rendre sa présence trop imposant, surtout en ce qui concerne la base blanche. N’oubliez non plus de bien assortir les couleurs comme le faut. Pour ce qui est du mobilier, sachez que vous n’êtes pas obligé de vous limiter sur du noir et blanc, vous pouvez également apporter plus de changement à cette ambiance fraiche. Par exemple, vous pouvez choisir un mobilier fait en bois, coloré en gris, les tapis à longs poils seront aussi de choix, ainsi que des coussins en tissus ou pourquoi pas en cuir. Sinon, si vous souhaitez accentuer encore plus cette dose, qui, selon vos préférences, vous pourrez opter pour des meubles en verre.


Vous pouvez aussi vous appuyer sur des magazines déco capables de vous proposer plusieurs configurations d’aménagement et de sélection de couleurs d’intérieur. Mais on peut aussi compter sur les sites entièrement dédiés pour la décoration d’intérieur.            

La frise mural en coquillages

On apprécie bien le fait de voir des coquillages partout sur une plage, ou encore au bord d’une piscine, mais pourquoi pas aussi chez-soi ?  Les coquillages sont également d’excellents objets de décoration pour l’intérieur d’une maison, et qui peuvent être posés un peu partout, comme sur un miroir, des cadres de photo, ou encore sur des vases. Cependant, on peut aussi étendre le projet beaucoup plus loin, par exemple, en les appliquant sur un mur, tel qu’on peut le faire avec les carreaux, avec les frises murales. Une idée qui peut s’appliquer surtout dans votre salle de bain, mais pourquoi pas aussi dans votre salon ? De plus, un décorateur peut également vous proposer certaines idées bien plus intéressantes, si vous voulez pousser les choses plus loin.

Les étapes de réalisation

Pour réaliser cette petite personnalisation murale, on aura besoin de quelques fournitures précises, comme un quart de rond, ou des plinthes, du vernis, de la peinture de votre choix, surtout en ce qui concerne la couleur la plus adapté à votre pièce. Vous aurez également besoin d’un pistolet à colle, du ciment, ainsi que les matériels qui devront aller avec, comme la spatule, le niveau, et un pinceau. Bien sûr, sans oublier les coquillages, qui, de préférences, devront être de petite taille.
L’opération commencera par le choix de la surface à décorer par ces coquillages. Pour cela, il vous faudra esquisser les frises avec le niveau et les plinthes.  La préparation du ciment sera la prochaine étape, pour cela, si vous souhaitez l’offrir une teinte, vous pouvez également lui munir de pigment. L’application de ce ciment se fera avec soin, et avec un remplissage précis entre les plinthes posées précédemment suivant l’esquisse destinée pour la frise. Une fois faite, vous allez faire passer une éponge humide dessus pour enlever les bavures de ciment qui trainent.
Ensuite, après avoir nettoyé les bordures, il vous faudra directement poser les coquillages, et bien les enfoncer dans le ciment. Une fois fait, vous repasser l’éponge à nouveau, pour que les traces de ciment qui dépassent disparaissent.


Il ne vous reste plus qu’à attendre que le ciment sèche, mais vous pouvez aussi offrir plus de finition à la frise, comme celui de décorer les plinthes avec des couleurs qui vous plaisent, et ensuite l’enduire de vernis pour rendre les couleurs plus importantes.