jeudi 28 novembre 2013

L'importance du cuir dans son habitat

Ressentir le confort et le luxe dans son habitat, c’est certainement le vœu de tout le monde. Qui ne voudrait pas en effet se sentir à l’aise dans son chez soi, avoir de beaux meubles et vivre dans un espace totalement prospère. Cela est tout à fait possible en optant pour des mobiliers en cuir de qualité. Il est vrai que cela peut-être onéreux, cependant, nombreux sont les avantages à opter pour des mobiliers en cuir.

Le cuir dans toute sa qualité


Par définition, le cuir est une matière qui provient de la peau d’animale. Habituellement, il s’agit de grands mammifères tels le porc, le buffle ou le bœuf. Il est traité et fait l’objet de plusieurs transformations par tanneries et mégisseries. Substance noble, multiples sont les produits dérivés que l’on peut obtenir pour l’agencement de son habitat. Canapés, chaises, lits, tabourets, tables…, il s’agit actuellement du revêtement principal le plus apprécié sur le marché après le tissu. Sa qualité principale réside certainement dans sa résistance car le cuir est connu pour sa robustesse jusqu’ici incomparable dans le domaine des mobiliers. Il est d’autre part prisé pour sa valeur car il apporte toujours un certain luxe à la décoration de son intérieur.

Le choix des mobiliers en cuir pour son habitat



Sachant que les mobiliers en cuir inondent actuellement sur le marché, les prix sont de plus en plus bradés. Optez par exemple pour un canape cuir pas cher afin de rehausser votre séjour. En effet, comme il s’agit ici d’un important investissement car on ne pourra pas remplacer son canapé du jour au lendemain, il est donc préférable de prioriser ces types de meuble. Chaises et tabourets peuvent être mis de côté, cependant si le budget le permet, rien ne vaut le cuir dans son habitat. Un lit en cuir permet également de valoriser sa chambre et apporte par ailleurs plus de confort. Dans le choix de la matière, il ne faut pas oublier qu’il existe différents types de cuir. Attention donc à ne pas confondre le synthétique qui est connu habituellement sous le nom de polychlorure de vinyle et le tout cuir. Pour conclure, Infinity met à la disposition des consommateurs de nombreux mobiliers en cuir design qui sont disponibles à prix d’usine.  

vendredi 22 novembre 2013

La règlementation thermique 2012

Voilà plusieurs décennies que la France s'est engagée à réduire les émissions de CO2 et la consommation d'énergie des ménages. C’est ainsi que la réglementation thermique a vu le jour. La RT 2012 représente sa dernière mise à jour.

La RT 2012

La RT 2012 ou réglementation thermique 2012 a été instaurée pour diminuer la consommation d'énergie globale et réduire des émanations de gaz à effet de serre. Applicable depuis début 2013 dans le résidentiel, la RT 2012 a été appliquée dans le tertiaire dès octobre 2011. Actuellement en vigueur, cette réglementation repose sur des finalités de performance énergétique. Elle offre également une liberté plus large en ce qui concerne le concept des bâtiments, une conception axée sur du 100 % durable. Les nouvelles exigences de la RT résident sur le traitement des ponts thermiques, le traitement de la perméabilité à l'air, la production d'énergies renouvelables ainsi que l'obligation d'estimation ou de mesure des consommations énergétiques. Cependant, les exigences pour le refroidissement, l'éclairage et le chauffage sont plafonnées et limitées.

RT 2012 dans le neuf

Avec la RT 2012, les constructions neuves doivent être conçues de manière à améliorer leur efficacité énergétique, pour en faire de véritables logements économes. La réglementation repose sur l'exigence Bbiomax, privilégiant le renforcement du concept bioclimatique des bâtiments et de diviser par deux ou par trois les besoins en chauffage. La performance, le confort et de la qualité du logement sont renforcés par trois coefficients distincts. Le besoin bioclimatique ou Bbio exprime les besoins relatifs à l'éclairage, à la climatisation en considérant l'inertie et au chauffage, en travaillant sur l'orientation du bâti. Le paramètre de consommation conventionnelle d'énergie primaire ou Cep impose quant à elle une consommation d'énergie inférieure à 50 kWhep/m² par an. Enfin, la limitation de la température intérieure conventionnelle ou Tic en période de forte chaleur vise à maintenir un bon niveau de confort, évitant ainsi les surchauffes et l'usage de la climatisation.

Réglementation thermique en France


C'est en 1974 que la première réglementation thermique est apparue en France. À l'époque, la réduction des consommations d'énergie touchait uniquement les bâtiments résidentiels, sans aucune obligation spécifique pour le particulier. Le pays s'est alors depuis engagé à diminuer les émissions de polluants, et la réglementation est renforcée au bout d'un quinquennat afin que les objectifs fixés par le Protocole puissent être atteints. En 2000, la RT portait particulièrement sur l'isolation thermique, les équipements et dispositifs d'éclairage et de chauffage ainsi que la ventilation. La RT 2005 assurant la continuité de la RT 2000 concerne toutes les constructions neuves en vue de réduire de 20 % la consommation énergétique par rapport à la réglementation précédente.

Voir aussi : Peinture de sols
Annonce
poeles-et-inserts.fr: Vente et installation de poêles à granulés, poêles à bois, inserts classiques. poeles-et-inserts.fr est une marque de Picoty Atlantique.

L'étanchéité à l'air des bâtiments

L'étanchéité à l'air est un des points les plus importants pour isoler correctement une maison et la préserver de tous mouvements de l'air qui peuvent entraîner des surconsommations d'énergie.

L'étanchéité à l'air : une nécessité pour améliorer les performances énergétiques

Une chose est sûre, pour améliorer la performance énergétique d'un bâtiment, il faudra penser sérieusement à en réguler l'étanchéité à l'air. Sur certains chantiers, l'étanchéité à l'air a constitué à elle seule la possibilité de diminuer les besoins en chauffage de près de 40 %. Cette régulation est alors plus qu'essentielle pour éviter les coups de froid à l'intérieur du bâtiment, mais également pour éviter le refroidissement trop facile de l'isolant de son côté chaud, ce qui provoquerait alors des déperditions de chaleur. Isoler correctement contre l'air est donc une démarche indispensable pour avoir de bons résultats concernant la performance énergétique du bâtiment.

Augmenter l'étanchéité avec des techniques et un meilleur choix d'isolants


Il existe différentes techniques de pose qui sont plus efficaces que d'autres, et qui aident à lutter contre les déplacements de l'air de l'extérieur vers l'intérieur d'un bâtiment. L'on peut par exemple procéder au bouvetage des panneaux isolants. Cette méthode d'assemblage des panneaux isolants est particulièrement efficace pour augmenter considérablement l'étanchéité à l'air.

Mais il faut également penser à la densité de l'isolant utilisé. Même avec des propriétés isolantes élevées, un isolant ne sera guère efficace contre l'air s'il ne dispose pas d'une densité importante. Il est donc plus recommandé d'utiliser des isolants denses pour accroître l'étanchéité à l'air du bâtiment et ainsi optimiser sa performance énergétique. Toutefois, ces isolants à forte densité sont souvent des isolants qui sont peu écologiques, car ils utilisent plus d'énergie grise. 

Le test d'infiltrométrie n'est pas une lubie


Si les thermiciens insistent autant pour optimiser l'étanchéité à l'air des bâtiments, ce n'est certainement pas par caprices. L'étanchéité à l'air est en effet un point incontournable dès le moment où l'on souhaite s'orienter vers un bâtiment basse-énergie. En effet, lorsque le bâtiment n'est pas assez isolé pour laisser passer les infiltrations et exfiltrations d'air, la température ambiante intérieure peut alors aussitôt varier très rapidement, ce qui créerait des coups de froid, nous obligeant systématiquement à recourir au bouton + de notre télécommande de chauffage. Et pourtant, une simple révision des systèmes d'isolation de la maison permettrait de réduire ces problèmes d'infiltrations. D'ailleurs, les professionnels de la construction procèdent souvent à une étude d'infiltrométrie avant de réaliser toutes les finitions : une fois que le bâtiment est clos et couvert, les ingénieurs évaluent les niveaux d'infiltration de l'air et au besoin, effectuent les travaux de reprise d'isolations au niveau des points qui sont encore vulnérables. 

Plus d'infos sur les pare-vapeur : http://www.monisolationecologique.com/nos-produits/3724-pare-vapeur

Double ou triple vitrage?

L'isolation des portes et fenêtres ne doit pas être négligée car elle contribue à l'amélioration des performances énergétiques de la maison. Faut-il opter pour un double ou un triple vitrage pour isoler les fenêtres ?

L'isolation des portes et fenêtres

Si les combles, les toits et les murs entraînent des déperditions de chaleur significatives, les portes et fenêtres peuvent également être à l'origine d'une mauvaise performance énergétique. Concernant les fenêtres, les propriétaires ont le choix entre un double et un triple vitrage. Ceci dans le but d'isoler thermiquement et phoniquement la maison et ainsi, réduire au maximum la consommation en énergie dédiée au chauffage. Le double et le triple vitrage ont chacun leurs spécificités et avantages. Plusieurs paramètres permettent d'identifier le choix du vitrage : l'orientation de la maison, la région, etc.

La fenêtre à double vitrage

La fenêtre à double vitrage se compose de deux vitres séparées par du gaz ou de l'air. Par rapport à la fenêtre à simple vitrage, celle à double vitrage est 30% plus performante. Ce type de fenêtre permet aussi de diminuer les risques de moisissures. Les fabricants proposent des centaines de modèles de fenêtres double vitrage. Pour les pièces humides et mal ventilées, choisir une fenêtre double vitrage avec une épaisseur importante serait plus appropriée. De plus, en optant pour une bonne épaisseur, on garantit l'isolation thermique et sonore de la maison.

La fenêtre à triple vitrage

Sachant que la fenêtre peut causer entre 5 et 30 % de déperditions de chaleur, une bonne isolation de la fenêtre s'avère nécessaire pour réduire les pertes. Choisir une fenêtre à triple vitrage est dans ce cas recommandé. Ce type de fenêtres composé de trois couches de parois de verre espacées par un gaz d'isolation présente de meilleures performances d'isolation. Ces dernières dépendent de l'épaisseur de la vitre. Plus elle est épaisse et moins elle laisse échapper la chaleur.

Qu'en est-il de la conductivité thermique


La fenêtre triple vitrage est de loin la plus recommandée, car elle a un indice de conductivité thermique à hauteur de 1 U, la fenêtre double vitrage affiche un indice 3 et le simple vitrage 6. Il faut savoir que plus cet indice est bas et plus les performances thermiques sont élevées. Le verre est la matière d'isolation la plus recommandée pour les fenêtres, elle peut être combinée avec un châssis en bois qui constitue un matériau d'isolation également efficace. La fenêtre triple vitrage est conseillée pour les zones urbaines présentant de fortes nuisances sonores comme les aéroports, les gares, etc. Bien sûr, elle est plus chère, mais demeure la plus performante.

dimanche 17 novembre 2013

Comment traiter les infiltrations sur les façades

Avant d’entamer les travaux de ravalement des murs extérieurs, il faut s’assurer de leur état. S’il existe des problèmes d’infiltrations, il faudra les identifier et y remédier.

Les différents points névralgiques

Si humidité il y a, elle se situera à certains points bien déterminés. Pour en avoir le cœur net, le professionnel aura à cœur de vérifier si la base des murs extérieurs ne présente pas de remontées capillaires. Il inspectera également les angles des plafonds haut pour déceler d’éventuelles traces de condensation qui peuvent provenir d’une mauvaise ventilation, ou d’un défaut de toiture, auquel cas, il devra inspecter l’état de cette dernière et celui de la charpente. S’il décèle des anomalies à vue d’œil, il procèdera alors à des analyses plus en profondeur à l’aide d’appareils adéquats.

Le psychromètre à fronde et le psychromètre ventilé

Le psychromètre fait partie des appareils qui sont faits pour évaluer le niveau d'humidité d'un milieu. Certains s'accordent à l'appeler également détecteur de porosité. Le fonctionnement d'un psychromètre à fronde est simple : il comporte deux thermomètres, dont l'un est mouillé et l'autre sec. Ces deux thermomètres analyseront simultanément la température sèche et la température humide, pendant que l'utilisateur le secouera dans l'air. L'on obtient alors les données énergétiques de l'air humide en soustrayant les deux températures. Le psychromètre ventilé est identique à celui à frondes, à la différence près qu'il ne sera plus indispensable de le secouer dans l'air, grâce à son système de soufflerie qui est intégré à l'appareil. Les façades sont souvent les parties les plus vulnérables d'une maison par rapport à l'humidité, alors il est parfois utile de coupler le psychromètre avec un hygromètre.
Plus d'informations: http://www.peinture-professionnelle.com/nos-produits/24059-peinture-facade

Les différents hygromètres : pour compléter le résultat

Un hygromètre est un appareil qui est doté de pointes métalliques de mesure. Il existe deux types d'hygromètres, à savoir l'hygromètre mécanique et l'hygromètre électronique. Ce type d'appareil est destiné à mesurer l'humidité relative qui se trouve dans une pièce intérieure, c'est-à-dire le taux de vapeur d'eau qu'une pièce contient, par rapport à niveau normal qu'elle devrait contenir par rapport à sa surface. La vapeur d'eau à l'intérieur de la pièce se condense lorsque ce pourcentage va au-delà des 100 % affichés par l'hygromètre, cela voudra dire alors que la façade qui donne sur cette pièce est fortement imbibée d'humidité. Lors des prises de mesure avec un hygromètre, il faut éviter de le placer à proximité de quelconque source de chaleur, car les résultats pourraient s'en trouver faussés. De plus, il faut laisser environ une ou deux heures çà l'hygromètre pour donner ses résultats, car ces derniers ne sont pas instantanés avec ce type d'appareil.

Après les mesures, le traitement !


Détecter les points humides d'une façade et évaluer son niveaud'humidité avec ces différents instruments n'est que la première phase du travail. Il faudra ensuite procéder au forage des points humides et au traitement avec un produit spécifique. Il existe sur le marché plusieurs sociétés spécialisées dans ce type de traitement. Généralement, les techniciens injectent un produit dans les forages effectués dans la façade, afin de traiter l'humidité en profondeur. Ensuite, ils pourront procéder au traitement du taux de sels minéraux de la façade, afin de traiter efficacement l'humidité qui est présente.

lundi 11 novembre 2013

Un fabricant d'isolant en fibre de bois à l'honneur

Nous en faisions un sujet d'article il y a quelques jours, la fibre de bois pour l'isolation thermique est sous les feu des projecteurs. L'engouement autour de cette filière ne cesse de grandir. Pour preuve, le président Hollande rend visite sur la nouvelle Usine de fabrication de panneau de laine de bois du fabricant BUITEX, un référent dans le secteur avec sa gamme de produits estampillés ISONAT.



vendredi 8 novembre 2013

Un projet de construction? Les étapes à ne pas manquer.

La construction d'une maison, quelle chantier! Voici une petite vidéo proposée par Deux Gouttes De Culture qui présente les différentes étapes de la construction d'une maison. 

Quels sont les matériaux de construction les plus utilisés ? A quoi faut-il faire attention? Autant de question auxquelles tentent de répondre cette vidéo.



Une terrasse en bois réussie

Pour faire sa terrasse en bois, il y a la possibilité de recourir à un professionnel ou alors de la construire soi-même. Quelle que soit l’option choisie, la terrasse sera réussie lorsque certains principes seront respectés.

Le but, quand on construit une terrasse, c’est de disposer d’un espace supplémentaire en plus de la maison d’habitation. Celle-ci sera établie soit en prolongement de la maison, soit un peu plus loin, dans la cour ou dans le jardin. Elle servira à passer d’agréables moments en famille ou entre amis, à l’occasion de fête ou de retrouvailles, de déjeuner, de goûter, etc. La terrasse pourra aussi être recouverte, afin d’accroître la protection contre une chaleur excessive ou sinon, il y aura l’option des parasols.

Cela étant, comme toute construction, il faut prévoir une fondation pour la terrasse. Celle-ci peut comporter une dalle de béton, parfois il y aura plutôt des plots en béton. Le principe est que la terrasse ne touche pas directement le sol. Certaines fabrications pourront alors se présenter en terrasse sur plots, comme mentionné précédemment. Après de solides fondations, il faudra assurer une pose professionnelle des lames du parquet de la terrasse. A cet égard, un alignement régulier et solide sera indispensable.

Le recours à de petits outillages comme la cale harpun sera très utile. Ces cales permettent en effet de bien fixer les lames, afin de garantir un alignement parfait, uniforme et stable. Elles servent à bien poser les lames, ni trop haut ni en retrait, et aussi pour assurer un espacement convenable. En outre, il faut souligner que ces cales sont conçues de manière à résister à de forts changements de température (chaleur excessive, gel, humidité) et aux intempéries. La terrasse se trouvant en plein air, cette qualité des cales est très appréciable.

mercredi 6 novembre 2013

Comment isoler une cloison?


Il faut se faire à l'idée, le froid s'est installé en France. Les mois de septembre à novembre sont d'ailleurs les périodes les plus intenses chez les marchands d'isolants thermiques.

Allez, rien que pour vous, voici une petite vidéo vous expliquant comment isoler une cloison!