jeudi 31 octobre 2013

Comment poser la ouate de cellulose ?

La ouate de cellulose figure parmi les isolants écologiques les plus performants. Certains propriétaires hésitent toutefois à s'en servir parce qu'ils ne savent pas comment l'appliquer.


Les techniques courantes

Il existe plusieurs techniques permettant de mettre en œuvre l'isolant cellulosique. L'épandage mécanique est pour l’heure le plus adapté si l'on veut appliquer la ouate de cellulose sur une surface plane. Ce procédé consistant à rependre le matériau d'isolation par soufflage on ne peut plus approprié lorsqu'il est question d'isoler le plancher des combles non aménageables. Cette méthode fait appel à un appareil appelé cardeuse-souffleuse. Les spécialistes du métier procèdent également par injection. La matière cellulosique est insufflée sur la partie à isoler à l'aide d'un dispositif pneumatique. Cette technique s'avère très efficace pour recouvrir les zones les plus inaccessibles des parois sans que l'on ait besoin de mettre des joints. Il est possible d'utiliser une autre méthode appelée flocage. Il est ici question d'envoyer de la ouate de cellulose humidifiée dans la structure à isoler. La projection humide est courante pour l'isolation des murs.


La présentation de l'isolant dicte la méthode à utiliser

Le choix de la méthode d'application de la matière cellulosique sera déterminé par l'aspect sous lequel le produit est livré. La ouate de cellulose proposée en vrac est plus intéressante si l'artisan recourt à la technique d'insufflation ou de flocage. Le commerçant vend aussi ce produit vendu sous forme de panneaux plus ou moins malléables, la matière est appliquée sur un support semi-rigide. Les spécialistes de l'isolation préfèrent travailler cet isolant sous cette forme car la matière très flexible se pose facilement. Les techniciens n'auront pas de difficulté à caler la plaque d'isolant entre le plancher et la base d'un mur de séparation.


Des vérifications à faire avant tout travaux

Avant de se lancer dans la mise en œuvre de la matière isolante, l'artisan ou le propriétaire, si celui-ci se charge lui-même des tâches, doit s'assurer que les dispositions en matière de sécurité soient respectées ; il faudra alors vérifier si le plancher en son état actuel est en mesure de supporter le poids du produit d'isolation. Il sera aussi question de contrôler si le support est parfaitement étanche à l'air. Le technicien doit aussi se pencher sur l'état de la structure du logement notamment la charpente parce qu'humidité est l'ennemi numéro un de l'isolant cellulosique. L'artisan doit également tout faire pour éviter que de l'air circule à l'intérieur de l'isolant parce que cela risque de compromettre son efficacité.

1 commentaire:

  1. Merci pour cet article.
    Concernant la technique de l'insufflation, vous indiquez "Cette technique s'avère très efficace pour recouvrir les zones les plus inaccessibles des parois sans que l'on ait besoin de mettre des joints." En fait, cette technique est utilisée pour remplir les cavités à une forte densité sur une surface horizontale ou verticale "fermée", donc entre 2 parois.Le but étant d'isoler avec une certaine densité.

    Enfin, pour compléter votre partie sur les vérifications et la sécurité, voici un article très complet sur le sujet, avec notamment, le point très important des spots d'éclairage : http://ouate-cellulose.org/?p=100
    Ecima : htpp://www.ecima.net

    RépondreSupprimer