mercredi 2 août 2017

Ce qu'il faut savoir sur les serrures biométriques

Bien que le prix d’une serrure biométrique n’est pas vraiment accessible (entre les 200 et 1000 euros), elle attire beaucoup de particulier et évidemment, plusieurs entreprises et organisations. C’est surtout grâce au fait qu’elle peut être installée sur tous les types de locaux : appartement, maison, laboratoire, commerce, bâtiment, etc. (sauf ceux du FBI). D’ailleurs, il existe différents types selon les besoins et le budget. Son installation nécessite l’intervention d’un serrurier professionnel. Dans ce cadre, un serrurier à Chambéry est votre solution.

 Le principe d’une serrure biométrique

La serrure biométrique est une serrure avec un identifiant d’ouverture. Elle dispose d’un mode de reconnaissance qui conduit le fonctionnement de son capteur. Ce mode de reconnaissance digitale est différent selon le type de serrure. Dans ce cas, une fois l’élément de reconnaissance posé sur le capteur de la serrure, ce dernier lit l’empreinte pour verrouiller ou déverrouiller la porte, et ce, de manière instantanée. Dans ce cas, une clé n’est plus nécessaire pour ouvrir la porte ou fermer son accès. Une serrure biométrique consiste donc, principalement, à renforcer l’accès à une pièce ou d’un bâtiment. Par ailleurs, elle peut aussi rendre plus confortable l’entrée et la sortie pour les seniors et les enfants.

Les différents types

Il existe les dispositifs à trace, sans trace et les dits intermédiaires. Les serrures biométriques à trace utilisent le mode de reconnaissance avec les empreintes digitales ou palmaires. Ce qui fait que ces types sont dits à trace. En effet, les empreintes sont susceptibles d’être laissés sur le dispositif et sur tous les objets de ce dernier qu’un individu. Dans ce sens, ce type de serrure est possible d’être falsifiée à cause des traces. D’autre part, il y a les serrures biométriques sans trace. Ce dispositif peu utiliser soit le contour de la main, soit le réseau veineux des doigts de la main comme éléments de reconnaissance. Ce type est plus difficile à falsifier car les empreintes ne laissent pas de trace.  Par ailleurs, il y a les dispositifs dit intermédiaires. Ces derniers peuvent laisser des traces (ou pas). Ils utilisent les empreintes de voix, de l’œil ou une reconnaissance faciale.

Choisir votre serrure biométrique

Il faut noter qu’il existe différentes qualités de serrure biométrique. Pour bien choisir la votre et pour que son installation soit de qualité, l’appel à un professionnel est recommandé. Toutefois, il faut connaître certains critères de choix. Il se peut par exemple que vous êtes obligés à vous référer à votre contrat d’assurance. En effet, certains contrats exigent l’installation d’une serrure à 3 points d’ancrage. Il est aussi conseiller de choisir un modèle qui dispose d’une solution en cas de panne de courant. Par ailleurs, sauf si vous vivez seul, veillez à choisir u type autorisant l’accès à plusieurs personnes. Avec ces critères qui s’imposent, contacter un serrurier à Chambéry pour vous aider dans votre choix et pour réaliser l’installation.

jeudi 6 avril 2017

Location d'appartement : il faut respecter les étapes clés pour réussir votre projet

La location d'un appartement n'est pas toujours une chose aisée que ce soit pour le locataire que pour le propriétaire. Si ce dernier a la possibilité de se faire accompagner par une agence immobilière, le locataire n'a pas beaucoup de choix à part les aides au logement. Si vous êtes à la recherche d'un appartement à louer, voici 3 étapes que vous devez respecter pour réussir votre projet immobilier.

Définir ses critères de choix d'appartement

Pour tout projet de location d'appartement, la définition des critères de choix de votre futur appartement prime toutes vos recherches. Vous avez la possibilité de les définir en fonction de votre statut professionnel, de votre budget et des caractéristiques du bien immobilier. De nombreux appartements peuvent répondre facilement à vos critères sur ces caractéristiques : luminosité, au bord d'une route, à proximité du lieu de travail, avec étage, avec garage, etc. Ces critères de choix ne doivent pas être trop ambitieux. Vous devez toujours penser à votre budget et votre capacité financière lors de la définition de ces critères. Il faut préciser que tout candidat à une location d'appartement doit gagner 3 fois plus que le montant du loyer.
Dans une location d'appartement, il est possible d'obtenir des aides financières. Si vous êtes salarié dans une entreprise privée et ayant un contrat CDD, vous pouvez bénéficier de l'appui de la garantie loca-pass. Si vous n'arrivez plus à payer vos loyers mensuels, l'organisme prend en charge le paiement des 9 mensualités. Vous pouvez opter aussi pour l'avance loca-pass. Dans ce cas, vous bénéficiez d'une avance de 500 euros pour le dépôt de garantie. En tout cas, les organismes d'appui au logement sont nombreux tels que l'aide personnalisée au logement, l'allocation de logement familiale ou sociale. Il ne reste plus qu'à vous informer sur leurs offres et à choisir l'aide financière qui vous convient. Il est conseillé de comparer leurs offres en ligne.

Se lancer dans la recherche d'un bien locatif

Avant de vous lancer dans votre recherche d'appartement, il est impératif que vous prépariez vos dossiers de location. Quel que soit le choix que vous voulez faire (individuel ou par l'intermédiaire d'un agent immobilier) pour trouver votre bien à louer, tout propriétaire d'un bien vous demandera toujours ce dossier, dont une pièce d'identité, des bulletins de paie (les 3 ou 4 derniers), et un contrat de travail. Cette liste est non exhaustive et varie selon le mandat de l'agent immobilier ou selon le propriétaire du bien. Vous pouvez trouver la liste des définitives de ces dossiers à fournir dans le décret du 5 novembre 2015. Une fois que vos dossiers sont prêts, n'hésitez pas à vous faire accompagner par une agence immobilière pour trouver l'appartement de vos rêves. L'agence peut accélérer votre recherche en vous montrant toutes les annonces immobilières qui répondent à vos critères de choix ci-dessus.
Si vous voulez vous passer d'une agence immobilière, il est conseillé d'éviter toutes les formes de piège : annonce non conforme, bien déjà loué, logement inhabitable, etc. Il faut noter que la location d'appartement peut durer 3 ans au maximum. Lors de la première visite de votre futur appartement, il faut que vous vous renseigniez sur l'environnement de ce bien. Si possible, évitez la visite collective et demandez à l'agent d'organiser une visite individuelle. Ainsi, vous pouvez bien observer les points forts et les points faibles du bien immobilier. N'oubliez pas de constater les vis immobilières pour préparer les éventuels travaux.

Faire un état des lieux de l'appartement

Une fois que vous avez trouvé un appartement à louer, il est judicieux de bien observer le contenu du contrat avant toute signature. Une fois signé, le contrat immobilier ne peut plus être modifié. Il faut noter que tout contrat doit être muni avec des éléments supplémentaires tels que l'attestation d'assurance, les diagnostics techniques, les cautions, etc. Avant de recevoir la clé venant de la propriétaire du bien, il est conseillé de réaliser un deuxième état des lieux. Parfois, la première visite peut vous tromper, car le propriétaire s'est préparé pour l'organiser. Si vous ne faites pas ce diagnostic, il appartient à vous de rembourser le propriétaire à la fin du contrat.
Lors de l'état des lieux, le constat de risques liés à l'exposition au plomb est obligatoire pour toute location immobilière. En tant que locataire, vous avez la possibilité de négocier le montant de location mensuelle ou d'annuler le contrat si le bien immobilier est exposé aux risques miniers ou aux risques naturels, alors que le propriétaire ne vous a jamais avisé sur ces risques. Et la liste des dossiers de diagnostic technique sera longue pour vous montrer à quel point il est impératif de vous faire accompagner par un agent immobilier pour tout projet de location d'appartement. À noter que le propriétaire du bien est passible de sanction s'il refuse de vous remettre ces dossiers de diagnostic.
Astuces : En tant que locataire, vous serez toujours candidat à la location d'un bien immobilier. Il est conseillé de bien regarder les annonces immobilières qui se présentent à vous. Avec une agence immobilière, vous ne regretterez pas d'obtenir votre nouvel appartement avec un gain de temps et un gain d'économie. Par contre, ces étapes sont à prendre au premier degré si vous menez seul votre projet immobilier.

jeudi 16 mars 2017

Maisons et appartements à vendre à Biarritz

Biarritz est une commune française se situant dans le département des Pyrénées-Atlantiques. Cette métropole possède une façade maritime de plus de 3 km sur l’Atlantique. Elle est l’une des stations balnéaires les plus prisées des surfeurs pour ses magnifiques vagues. Grâce à cette spécificité et sa proximité avec l’Espagne, cette localité offre une multitude d’opportunités immobilières. En effet, cet endroit est très apprécié des vacanciers qui veulent acheter une résidence secondaire. En outre, le développement économique croissant de Biarritz attire l’attention des investisseurs qui souhaite y fonder des compagnies et des hôtels de luxe.

Comment trouver une maison ou un appartement à vendre à Biarritz ?

Dénicher un immobilier Biarritz n’est pas une chose difficile à faire. Cette agglomération dispose de plusieurs agences immobilières de prestiges. Ces derniers vous aideront à découvrir les maisons qui correspondent à vos attentes. De plus, des particuliers proposent des propriétés variées sur des sites, des magazines et les réseaux sociaux. Le seul souci est que, le prix du mètre carré dans cette partie de la France est assez élevé. En effet, il faudrait dépenser plus de 4 500 €/m² pour un penthouse et près de 4 100 €/m² pour une villa ou un château.

Que prendre ?

Choisir entre une maison et un appartement pose souvent problème. Chacun de ces biens possède ses avantages et ses inconvénients. Pour le studio, par exemple, vous pouvez faire des économies. Pour cause, les charges rattachées à ce type d’habitation et sa consommation en énergie sont faibles. Toutefois, il offre peu d’espace et vous risquerez de souffrir de nuisance sonore. Pour la grande demeure, elle convient parfaitement aux grandes familles, mais nécessite des entretiens réguliers. Ainsi, vous devez sélectionner votre immobilier en fonction de vos projets et de vos attentes.

Autres informations à savoir

Depuis quelques années, le marché immobilier à Biarritz devient de plus en plus abordable. En effet, à cause de la croissance constante de l’offre par rapport à la demande, les prix ont diminué de 15 %. Toutefois, les biens à proximité de l’océan et dans le centre-ville sont les plus recherchés par les acheteurs, ce qui réduit fortement vos chances de dénicher un petit local dans ces zones. Par ailleurs, certaines propriétés à vendre ne sont pas visibles sur des sites internet (pour des raisons personnelles). Ils sont uniquement disponibles dans des agences immobilières. Ainsi, il est préférable de passer par ces maisons de vente pour trouver des maisons et des appartements de prestige.

jeudi 9 mars 2017

Comment réaliser un réseau de plomberie?

Un réseau de plomberie bien mis en place constitue une garantie du confort et d’habitabilité d’une maison. Comment offrir une meilleure utilisation d’un réseau de plomberie pour le bonheur de ses résidants ? Le point sur la question vous est révélé dans cet article !

En quoi consiste le réseau idéal ?

La plomberie sanitaire concerne la distribution en eau potable (froide et chaude) des pièces et salles d’une maison, ainsi que l’évacuation des eaux usagées vers les égouts. Le réseau idéal d’après un plombier paris, consiste en un bon fonctionnement de tous les matériels sanitaires, afin de procurer aux occupants de la maison une utilisation sécurisée et confortable.
En termes plus clairs, il faut donc que chacun puisse profiter des commodités apportées par la distribution d’eau potable froide et chaude, à l’abri de pannes et d’incommodités diverses.

Les matériels d’un réseau de plomberie

  • Un compteur d’eau, appartenant à la société distributrice d’eau potable.
  • Une vanne d’arrêt principal, qui sert à couper l’alimentation en eau de la maison.
  • Des filtres pour donner un meilleur goût à votre eau (adoucisseur, anti-calcaire…).
  • Une nourrice d’eau froide et d’eau chaude, c’est un gros tube muni de prises d’eau avec une vanne d’arrêt par prise, permettant de raccorder plusieurs tuyaux indépendamment les uns des autres.

Le réseau de plomberie idéal

Un réseau de plomberie idéal consiste à raccorder à une nourrice d’eau froide l’arrivée d’eau venant du compteur d’alimentation. Celle-ci distribue alors le fluide vers les pièces qui en ont besoin, à raison d’un tuyau par équipement.
L’utilité d’un tel système réside en ce que chaque appareil possède son alimentation, limitant ainsi les raccords de plomberie, principales sources de fuite d’une part ; et au cas où une réparation serait à envisager, seule la pièce à réparer sera privée d’eau potable d’autre part.

La distribution d’eau chaude sanitaire

La distribution d’eau chaude repose sur le même principe, le système de production d’eau chaude sanitaire est alimenté directement par la nourrice d’eau froide (chauffe-eau, radiateur électrique, etc.). Une fois chauffée, celle-ci sera recueillie par une nourrice d’eau chaude qui va le redistribuer à toutes les pièces qui ont besoin (salle d’eau, cuisine).

Selon le chauffagiste paris, ce système permet de garder une température stable pour l’eau chaude sanitaire, car toute dissipation de la chaleur au niveau d’un raccord ou d’un joint non étanche est réduite considérablement. Toutes les pièces et salles seront donc alimentées avec une eau à la bonne température !

vendredi 13 janvier 2017

Quel type d'abri privilégier pour protéger votre piscine ?

Il existe plusieurs modèles d’abri de piscine ouvrant ou fixe. Entre ces deux sortes d’abris, lequel faut-il choisir pour mieux sécuriser sa piscine ? Ensemble découvrons les avantages et les critères de choix d’un abri pour piscine. Sans oublier les différents tarifs.

Une variété de modèles existants

Les abris de piscine sont des structures que les constructeurs arriment au sol. Ce sont des éléments plutôt esthétiques. Ils sont confectionnés généralement en aluminium que vous pouvez potentiellement teinter afin de s’accorder au mieux à votre maison et vos goûts. Il existe de nombreux types de structures pour protéger une piscine : bas, haut, amovible, adossé, télescopique, coulissant, motorisé. Un abri amovible est composé de plusieurs modules. On peut les retirer pour les stockés dans un coin de la maison. Les deux modules d’un abri coulissant ont la possibilité de coulisser l’un dans l’autre.

Comment bien choisir son modèle ?

Tout dépend de ce que vous envisagez. Si vous voulez être dégagé d’une quelconque demande de permis de construire, alors optez pour un abri ouvrant. Vous pouvez l’avoir en version haute ou basse. Cependant, il faut préférer un abri de piscine dont la hauteur est en dessous de 1,80 m. Un abri ouvrant bas ou mi-haut ne requiert pas de demande d’autorisation ou d’autres formalités à mener. Pour les personnes qui ne veulent pas effectuer de gros travaux, on conseille surtout un abri fixe. Les tarifs d’un abri fixe peuvent varier de 5.000 à 35.000 euros.

Un abri de piscine à prix réduit

L’abri serre se présente comme l’abri de piscine le moins cher. Vous pouvez acheter un abri serre à plus ou moins 1.000 euros. Il est moins esthétique, c’est pourquoi il n’est pas assez convoité. De plus, il est très peu isolant.

mercredi 21 décembre 2016

Moteur de volets roulants ou moteur de store, ça marche ou ça panne ?

Le moteur tubulaire existe depuis maintenant quelques années. Somfy a été précurseur sur le marché de la motorisation de volet roulant et de store banne il y a plus de 40 ans. Les premiers moteurs ont donc été installés il y a quelques temps et par conséquent, si vous êtes équipés de volets roulants ou store motorisé, il se peut que vous soyez malheureusement confrontés à une panne !

L’univers de la motorisation

Les moteurs de stores sont apparus sur le marché avant les moteurs de volets roulants, vers les années 70. Aujourd’hui le nombre de moteurs le plus important sur le marché est celui du volet roulant. En effet, Somfy l’un des créateurs de la motorisation de stores et de volets roulants vend plus de 2 600 000 moteurs : 80% destiné à la motorisation de volets roulants et 20% à la motorisation de stores.

En France, le nombre de moteurs de stores et de volets roulants vendu est estimé à 3 400 000 moteurs, Somfy est donc indiscutablement le leader. Le taux de motorisation sur les volets roulants est de l’ordre de 65% (soient 2 925 000 moteurs) et le nombre de volet roulant installé chaque année est de l’ordre de 4 500 000 unités. Concernant les stores bannes ou de terrasses le taux de motorisation est de l’ordre de 70% (soient 210 000 moteurs) et le nombre de stores installé chaque année est de l’ordre de 300 000 unités. Si nous remontons sur une vingtaine d’année nous pouvons donc estimer que le nombre total de moteurs installés sur les volets roulants et les stores dépasse les 50 000 000 de moteurs. Il est donc tout à fait envisageable qu’un jour ou l’autre votre moteur tombe en panne.

Les raisons de la panne moteur

L’ancienneté, l’usure : les moteurs ont une durée de vie variable en fonction de l’utilisation mais aussi et surtout en fonction de l’installation. Problème de condensateur : le moteur fait du bruit ou ne fonctionne plus qu’à la montée ou à la descente. A ce titre n’essayer pas de remplacer le condensateur car cela est dangereux, vous risquez un choc électrique (230V) et en plus, changer le condensateur ne fera que prolonger la durée de vie de votre moteur (pas plus de 6 mois en général), vous serez donc obligé à très court terme de le remplacer. Problème de frein moteur : détectable lorsque vous arrêtez électriquement votre volet roulant ou banne à mi hauteur et qu’il continue tout seul à descendre. Comme tous les appareils électriques, électroménager ou encore voiture qui intègrent de plus en plus d’électronique la durée de vie d’un moteur peut vous sembler de plus en plus courte.

Si votre moteur de stores de terrasse ou de volets roulant ne fonctionne plus quelle qu’en soit la marque : Somfy, Simu, Asa contactez un professionnel du secteur comme Kalytea. Leur expertise technique en motorisation de volets roulants électriques et de stores motorisés vous permettra de bien être conseiller pour le remplacement de votre moteur. De plus les prix les plus attractifs sur internet vous permettront de faire de sérieuses économies. Cet expert peut également vous orienter si vous souhaitez par exemple remplacer votre vieux moteur par un moteur de dernière technologie si vous souhaitez par exemple commander vos volets roulants électriques via votre Smartphone.

vendredi 28 octobre 2016

Réduire ses impôts avec la défiscalisation immobilière

Dans sa plus simple définition, la défiscalisation regroupe toutes les dispositions légales qui sont proposées aux contribuables pour réduire les impôts à payer. Dans le domaine de l’immobilier, il existe différents dispositifs qui tendent à inciter les particuliers à y investir. Parmi eux, on a la défiscalisation immobilière.

L’intérêt de la défiscalisation immobilière

La défiscalisation immobilière peut être considérée comme un pacte gagnant-gagnant entre le particulier et l’Etat. Le gouvernement apporte sa part dans le développement avec la création de logements neufs. Le contribuable de son côté va renflouer son patrimoine tout en payant moins d’impôt. Si beaucoup s’orientent vers les crédits travaux pas cher pour financer leur projet, l’Etat offre en contrepartie de cet investissement une facilité fiscale. Dans l’acquisition d’un bien immobilier, le particulier a le choix entre le crédit et le comptant. Le premier est le plus souvent conseillé puisqu’il ouvre droit à certains dispositifs de défiscalisation immobilière.

Les obligations du souscripteur

Quel que soit le dispositif de défiscalisation immobilière choisit, le particulier s’engage à respecter certaines obligations. Pour toutes les formes de facilité fiscale, deux obligations sont communes :
-              Une durée minimale de location de bien : au début avec la loi Duflot, elle était au minimum de 9 ans. Mais la loi Pinel l’a plus assoupli en offrant des choix aux particuliers avec la possibilité de louer pour 6.9 ou 12 ans.
-              Fixer un plafond de loyer au locataire : le montant dépend du dispositif sous lequel est soumise la location.
En plus de ces deux obligations, le particulier ne peut pas louer à un membre de sa famille, ascendant ou descendant, et le logement doit respecter certaines règles environnementales.
Afin d’éviter tout abus, le gouvernement a établi différentes zones d’application des dispositifs. Ainsi, on évite la location ou la construction massive dans les zones bon marché ou encore très urbanisées. C’est ainsi que chaque contribuable dispose d’obligations à honorer selon la zone où il veut investir.

Les lois de défiscalisation immobilière

Initialement instaurée en 1986 par la loi Méhaignerie, l’option de défiscalisation immobilière a connu des évolutions au fil du temps. Se sont succédé après cette première loi, le dispositif Besson, Périssol, De Robien, Bordo, Scellier, Duflot. De nos jours,  la loi en vigueur est celle de Pinel. Elle s’accompagne de dispositifs complémentaires en ce qui concerne certains investissements immobiliers spécifiques. On peut citer par exemple : la loi Girardin et la loi Pinel Outre-mer pour les transactions outre-mer ; les bâtiments anciens sont quant à eux sous le dispositif Malraux.